L’école contribue grandement au bien-être des enfants et des jeunes. Elle joue un rôle important dans leur développement intellectuel, social et affectif. Test


L’école guide les enfants et les jeunes et leur offre l’occasion :
  • d’accroître leurs connaissances sur le monde;
  • de développer leur esprit critique;
  • d’améliorer leurs habiletés à communiquer;
  • d’acquérir et de mettre en pratique la capacité de résoudre des problèmes;
  • d’acquérir de l’expérience dans le travail d’équipe;
  • de développer de nouveaux intérêts et de nouvelles aptitudes;
  • de faire des liens entre l’apprentissage et la vie dans la communauté;
  • de se sensibiliser à la question du respect de la diversité culturelle et raciale et de développer ce respect;
  • d’utiliser l’apprentissage en tant qu’outil d’adaptation pendant toute leur vie.

L’école aide à préparer les enfants et les jeunes à devenir des adultes compétents et responsables. Mais, si les jeunes ne « s’adaptent » pas à l’école ou si l’école ne « s’adapte » pas à eux, ceux-ci sont à risque d’abandonner l’école ou d’échouer. Les jeunes qui ne terminent pas leurs études secondaires sont presque deux fois susceptibles de rester sans travail pendant de longues périodes. Cette tendance risque fort d’empirer plutôt que de s’améliorer. En effet, entre 1990 et 1996, le nombre de nouveaux emplois pour les personnes ayant un diplôme postsecondaire a augmenté de 26 pour 100 alors que le nombre d’emplois pour les personnes ayant moins qu’un diplôme d’études secondaires a diminué du même pourcentage. (53)

Ce guide ne prétend pas pouvoir présenter la pleine étendue des contributions que les expériences scolaires font au bon développement des enfants et des jeunes. Toutefois, nous avons inclus un choix de stratégies que les écoles peuvent mettre en oeuvre pour influencer le sain développement des enfants et des jeunes.



Bien que les écoles n'aient pas de lien direct avec les bébés durant leur première année de vie, elles peuvent jouer un rôle dans la préparation des parents. Le Carnegie Task Force on Meeting the Needs of Young Children recommande que les écoles offrent un programme d’enseignement complet sur la biologie humaine et la vie familiale. Cela permettrait d’offrir à tous les jeunes quelques éléments de connaissances sur le développement des enfants et leur donnerait en même temps l’occasion d’explorer les attitudes et comportements qui permettent de devenir des parents responsables.

Le tableau ci-dessous donne une liste de facteurs qui ont une influence sur le sain développement de l’enfant durant la première année de vie.

Le titre de chaque colonne indique un résultat positif souhaitable pour l’enfant.

Sous chaque résultat, on trouve les facteurs déterminants de ce résultat.

En cliquant sur un facteur souligné, une liste de stratégies que les écoles peuvent mettre en œuvre pour promouvoir un résultat escompté s'affichera.

Pour retourner au tableau, il faut fermer la nouvelle fenêtre.

Bonne santé physique

Attachement durable aux parents et autres adultes responsables

Développement de la sensibilité et du contrôle des émotions

Préparation au développement du langage et à l’apprentissage

Une grossesse saine

Une bonne alimentation

Un environnement sécuritaire

Le dépistage et le traitement rapides des problèmes de développement


Empathie et participation des parents et autres adultes responsables

Bien-être affectif des parents et autres adultes responsables

Croyances et attentes des parents

Empathie et participationdes parents et autres adultes responsables

Tempérament du bébé

Stimulation adéquate

Compétences parentales positives

Environnement sécuritaire et varié




La première expérience de l’école pour un enfant est l’un des facteurs qui prépare le terrain du succès ou de l’échec dans les années qui suivent. Le succès scolaire durant les premières années contribue à l’idée que se font les enseignants d’un élève fort ou faible et contribue au sentiment de compétence des enfants. Les écoles qui ont la capacité d’aider les enfants de milieux diversifiés à réussir lors de leur première année à l’école augmentent les chances de succès continu de chaque enfant.

Des études au Canada et aux États-Unis n’ont cessé de révéler que l’évaluation de la disposition à apprendre d’un enfant par les éducateurs de maternelle (ce qui comprend les connaissances générales, la coordination musculaire mineure, la capacité de concentrer son attention et de travailler de façon autonome, la capacité de suivre les instructions des enseignants et de maîtriser le comportement agressif et l’anxiété) est l’élément qui permet le mieux de prédire le succès scolaire durant les premières années d’études. Ces premières années permettent à leur tour de prédire, avec un haut niveau de certitude, si l’enfant terminera ses études secondaires. Dès la troisième année scolaire, les enfants qui finissent par abandonner l’école ne sont pas aussi avancés, obtiennent des résultats faibles aux tests de rendement scolaire et commencent déjà à délaisser l’école. Beaucoup commencent à adopter des comportements agressifs qui leur valent le rejet de leurs pairs, des rapports négatifs s’intensifiant avec les enseignants et une estime de soi à la baisse. Tout ce qui peut améliorer la disposition à apprendre à la maternelle protégera grandement contre l’abandon scolaire prématuré et la délinquance à l’adolescence. (53), (65), (205)

Les parents ont également une grande influence sur le succès de leurs enfants à l’école. L’établissement de partenariats solides entre les écoles et les parents favorise des conditions qui appuient l’apprentissage des enfants.

Le tableau ci-dessous donne une liste de facteurs qui ont une influence sur le sain développement de l’enfant pendant qu’il prépare son entrée à l’école.

Le titre de chaque colonne indique un résultat positif souhaitable pour l’enfant.

Sous chaque titre, on trouve les facteurs déterminants de ce résultat.

En cliquant sur un facteur souligné, une liste de stratégies que les écoles peuvent mettre en œuvre pour promouvoir un résultat escompté s'affichera.

Pour retourner au tableau, il faut fermer la nouvelle fenêtre.

Bonne santé physique

Habiletés sociales propres à l’âge

Bien-être affectif

Bonnes habiletés de langage et d’apprentissage

Nutrition, exercice et soins médicaux

Protection contre les blessures

Environnement physique sain

Ressources financières suffisantes


Relations avec les parents

Expériences avec d’autres adultes

Expériences avec d’autres enfants


Attachement durable

Développement du sentiment de compétence

Communautés favorables aux familles

Protection contre les abus



Milieu familial stimulant

Services de garde et d’éducation préscolaire de qualité

Écoles primaires bien préparées


 



La transition vers l’adolescence est une période de nombreux changements pour les jeunes. Ils sont de plus en plus sensibles à leurs camarades. Ils font l’expérience de nouveaux comportements. Ils sont prêts à explorer des questions et des idées. Ils veulent que leurs opinions soient entendues et prises au sérieux. C’est une étape où les jeunes peuvent s’engager aux études ou commencer à perdre intérêt. Pour les écoles, le défi ne consiste pas seulement à offrir une interaction valable dans les salles de classe, mais aussi à créer un milieu qui reflète des normes favorables au sain développement et aux choix santé des jeunes.

L’implication des parents dans le milieu scolaire et dans l’apprentissage est importante pour le succès des jeunes. Les parent qui accordent de la valeur à l’école, s’assurent que les devoirs soient faits et travaillent en collaboration avec l’enseignant pour s’assurer que le comportement et le travail soient satisfaisants aident leurs jeunes. Le Rapport de la Sparrow Lake Alliance à la Commission royale sur l’éducation de l’Ontario a montré que le niveau de rendement scolaire à l’âge de 14 ans, surtout en langues et en histoire, a davantage à voir avec ce qui se passe dans la famille qu’à l’école. (333)

Le tableau ci-dessous donne une liste de facteurs qui ont une influence sur le sain développement de l’enfant pendant la transition à l’adolescence.

Le titre de chaque colonne indique un résultat positif souhaitable pour l’enfant.

Sous chaque titre, on trouve les facteurs déterminants de ce résultat.

En cliquant sur un facteur souligné, une liste de stratégies que les écoles peuvent mettre en œuvre pour promouvoir un résultat escompté s'affichera.

Pour retourner au tableau, il faut fermer la nouvelle fenêtre.


Consolidation du sentiment d’identité

Bonnes habiletés sociales

Volonté d’apprendre et de participer à la vie de l’école

Capacité de faire des choix santé

Capacité d’adaptation

Milieu familial aimant

Soutien des personnes significatives

Cadres de vie et d’ap-prentissage favorables au développement

Médias

Milieu familial aimant

Soutien des personnes significatives

Cadres de vie et d’ap-prentissage favorables au développement

Médias

Milieu familial aimant


Soutien des personnes significatives

Cadres de vie et d’ap-prentissage favorables au développement

Médias

Milieu familial aimant

Modèles de comportement et soutien des pairs

Cadres de vie et d’ap-prentissage favorables au développement

Médias

Milieu familial aimant

Soutien des personnes significatives

Cadres de vie et d’ap-prentissage favorables au développement



 


Les écoles secondaires, les collèges et les universités préparent les jeunes à la vie adulte de toutes sortes de façons. Ils leur fournissent des occasions d’assumer des responsabilités, de prendre des décisions, de se préparer à la vie professionnelle et d’établir des liens significatifs avec les groupes dans la communauté. Les jeunes peuvent continuer à se tourner vers ces groupes pour vivre des expériences culturelles, de loisirs et d’emploi. Les jeunes adultes devraient terminer leurs études secondaires munis d’habiletés liées à la fois à l’emploi et à la vie.

Le tableau ci-dessous donne une liste de facteurs qui ont une influence sur le développement positif des jeunes à la veille de passer à l’âge adulte.

Le titre de chaque colonne indique un résultat positif souhaitable pour le jeune.

Sous chaque titre, on trouve les facteurs déterminants de ce résultat.

En cliquant sur un facteur souligné, une liste de stratégies que les écoles peuvent mettre en œuvre pour promouvoir un résultat escompté s'affichera.

Pour retourner au tableau, il faut fermer la nouvelle fenêtre.

Préparation à la vie professionnelle

Préparation aux relations amoureuses et à la vie familiale

Préparation à la vie communautaire

Préparation à la prise en charge de la santé et du bien-être personnels

Niveau de scolarité

Possibilités de travailler et d’acquérir des aptitudes liées au travail

Possibilités d’emploi accessibles

Possibilités de surmonter les désavantages menant à l’abandon précoce des études

Possibilités de développement et de consolidation du sentiment d’identité

Possibilités d’établir des relations positives

Socialisation des sexes et des rôles

Possibilités de surmonter les circonstances qui créent des difficultés dans les relations


Possibilités de faire une contribution valable

Possibilités d’acquérir des aptitudes à la vie quotidienne, d’apprendre à respecter les autres et de devenir un bon citoyen

 


Capacité d’autonomie

Influence et soutien social des personnes significatives

Milieux d’apprentissage, de vie et de travail positifs

Médias


 




Haut de page  ·  Imprimer  ·  Plan du site  ·  Acceuil