La famille d’un enfant joue un rôle déterminant dans son sain développement. Elle fournit l’amour, la stimulation et la sécurité qui, au début, préparent l’enfant aux nouvelles relations et aux autres milieux qu’il connaîtra. La famille demeure constamment une source d’éducation, de formation, de motivation et de soutien pendant le développement de l’enfant.

Test

En 1994, les familles canadiennes présentaient les caractéristiques suivantes :

  • 7 500 000 enfants avaient 19 ans ou moins ;
  • 81 pour 100 des familles comptaient un ou deux enfants ;
  • sur les 537 000 familles monoparentales au Canada, 84 pour 100 étaient dirigées par une femme ;
  • 45 pour 100 des familles monoparentales dirigées par une femme avaient un faible revenu ;
  • les deux conjoints de 62 pour 100 des familles touchaient un revenu ;
  • 61 pour 100 de toutes les femmes ayant des enfants de moins de 3 ans travaillaient hors du foyer ;
  • on estime qu’il y a de la violence dans plus de 300 000 ménages ayant des enfants. (77)

La plupart des adultes ont été peu préparés à leur rôle de parent. Un regroupement de parents canadiens de la fondation Invest In Kids (www.investinkids.ca) a permis de constater que bien que 85 % des parents soient convaincus que les bébés commencent à apprendre dès leur naissance, seulement la moitié d'entre eux croient que la stimulation et les soins qu'ils offrent à leurs enfants exercent une influence sur leur développement et leur apprentissage social, émotionnel et intellectuel. En outre, le regroupement a constaté que 92 % des participants étaient d'avis que le rôle parental est le plus important rôle qu'une personne ait à assumer dans sa vie. Les parents préparés ont certaines connaissances sur le développement de l'enfant et sur les approches qu'ils peuvent adopter pour contribuer à ce développement.

Tout comme les parents, la communauté dans laquelle grandit l’enfant joue un rôle dans son éducation. Les familles subissent l’influence des cultures et des milieux dans lesquels elles évoluent. Ceux-ci peuvent être sources de soutien ou des obstacles à surmonter. Les milieux sociaux, économiques, politiques et civiques soutiennent les familles dans leur rôle parental. Parmi les facteurs importants qui contribuent à déterminer le type de soutien offert aux familles, notons :

  • les ressources financières ;
  • les ressources d’apprentissage ;
  • le soutien social.

Les communautés, les écoles, les milieux de travail et les gouvernements jouent un rôle déterminant dans le façonnement du milieu familial.

La capacité d’une famille de subvenir aux besoins de ses enfants dépend beaucoup de son accès aux ressources économiques. En 1994 :

  • 21,3 pour 100 de tous les enfants canadiens de moins de 7 ans vivaient dans une famille dont le revenu était inférieur aux seuils de faible revenu officiels établis par Statistique Canada ;
  • 72,7 pour 100 des familles monoparentales ayant des enfants de moins de 7 ans avaient un revenu inférieur aux seuils de faible revenu. (53)

Les pères ont un rôle particulièrement important à jouer pour ce qui est des conditions économiques dans lesquelles vit l'enfant. Comme le revenu des femmes est souvent inférieur à celui des hommes, et que ces dernières sont moins nombreuses à avoir un emploi à temps plein, une étude a conclu que le statut économique des enfants est grandement déterminé par la contribution du père. Ainsi, la plupart des enfants pauvres le sont à cause du faible revenu du père ou de l'absence de ce dernier et d'une pension alimentaire insuffisante ou inexistante (342).

Les conditions économiques ne permettent pas de prédire si les enfants auront des résultats positifs ou négatifs. La plupart des enfants de familles pauvres deviennent des adultes compétents et bien adaptés tandis que certains enfants de familles ayant un revenu supérieur ont des résultats négatifs. Cependant, pour le sain développement de l’enfant, il est important de s’assurer que les enfants des familles à faible revenu aient accès à une éducation de qualité, vivent dans un foyer sécuritaire, évoluent dans des quartiers sans danger, mangent des aliments sains, aient accès à des activités de loisirs et sachent que leurs parents peuvent s’occuper d’eux avec dignité.


La famille d’un enfant est le facteur déterminant le plus important durant les premières années. Les parents et autres adultes responsables répondent à tous les besoins de leurs bébés. Ils les nourrissent, leur donnent leur bain et les protègent ; ils leur parlent, leur chantent des chansons et jouent avec eux et ils veillent à ce que leurs bébés aient un environnement stimulant et sécuritaire à explorer.

Les bébés naissent avec une personnalité et un bagage génétique uniques, mais leurs expériences positives, durant la première année de la vie stimulent leur potentiel et leur donnent les éléments nécessaires pour faire face à l’avenir du bon pied. Les graines de la santé physique, cognitive et mentale future de l’enfant sont plantées au gré de ses premières relations aimantes, stimulantes et durables à l’intérieur du milieu familial.

Le tableau ci-dessous donne une liste de facteurs qui ont une influence sur le sain développement de l’enfant durant la première année de vie.

Le titre de chaque colonne indique un résultat positif souhaitable pour l’enfant.

Sous chaque titre, nous avons indiqué les facteurs déterminants de ce résultat.

En cliquant sur un facteur souligné, une liste de stratégies que les familles peuvent mettre en œuvre pour promouvoir un résultat escompté s'affichera.

Pour retourner ay tableau, il faut fermer la nouvelle fenêtre.

Bonne santé physique

Attachement durable aux parents et autres adultes responsables

Développement de la sensibilité et du contrôle des émotions

Préparation au développement du langage et à l’apprentissage

Une grossesse saine

Une bonne alimentation

Un environnement sécuritairet

Le dépistage et le traitement rapides des problèmes de développement

Empathie et implication des parents et autres adultes responsables

Bien-être affectif des parents et autres adultes responsables

Croyances et attentes des parents

Empathie et empressement des parents et autres adultes responsables


Tempérament du bébé

Stimulation adéquate

Compétences parentales positives

Environnement sécuritaire et varié



L’entrée à l’école est un événement importante dans la vie de tous les enfants. Les expériences vécues en famille et avec d’autres adultes responsables choisis par la famille préparent les enfants à franchir cette étape sur le plan physique, intellectuel, affectif et social. Durant les années qui précèdent l’entrée à l’école, les parents et autres adultes responsables ont été pour l’enfant des enseignants, des modèles de comportement, des supporters et des protecteurs.

Les soins que les enfants reçoivent de leur famille contribuent grandement à l’acquisition des habiletés et des attitudes de la « disposition à apprendre ». Pour les éducateurs de maternelle, la disposition à l’apprentissage est à la fois le déterminant unique le plus important et un indicateur majeur du succès scolaire futur. (53, 65, 20)


Durant cette période, les familles établissent, par leurs interactions quotidiennes, beaucoup des façons d’interagir qui serviront aux enfants dans leurs relations futures. Dans les activités quotidiennes avec leurs parents, les enfants apprennent également à cerner le monde qui les entoure et à en parler, à entretenir des conversations, à décrire des émotions et à composer avec elles ainsi qu’à résoudre des difficultés en utilisant des méthodes acceptables socialement. Ce sont là des habiletés dont ils ont besoin pour rencontrer d’autres enfants et jouer avec eux et pour travailler efficacement dans une salle de classe.

Bien que les mères aient traditionnellement fourni une grande part du soutien parental pour ce qui est de préparer l'enfant à entrer à l'école, de récentes études ont fait ressortir l'importance de l'engagement du père à ce chapitre. Un lien a été établi entre certains comportements parentaux ? comme passer du temps avec les enfants, leur offrir du soutien émotif, les aider quotidiennement, surveiller leurs comportements et assurer une discipline non coercitive ? et des résultats positifs chez l'enfant, notamment pour ce qui est de la réussite scolaire (p. ex. résultats aux examens, notes, années d'instruction), d'une bonne sociabilité (habiletés sociales, popularité, importance du réseau social) et des taux moins élevés de certaines caractéristiques négatives (troubles de comportement, délinquance et dépression) (342).

Le tableau ci-dessous donne une liste de facteurs qui ont une influence sur le sain développement de l’enfant pendant qu’il prépare son entrée à l’école.

Le titre de chaque colonne indique un résultat positif souhaitable pour l’enfant.

Sous chaque titre, nous avons indiqué les facteurs déterminants de ce résultat.

En cliquant sur un facteur souligné, une liste de stratégies que les familles peuvent mettre en œuvre pour promouvoir un résultat escompté s'affichera.

Pour retourner ay tableau, il faut fermer la nouvelle fenêtre.

Bonne santé physique

Habiletés sociales propres à l’âge

Bien-être affectif

Bonnes habiletés de langage et d’apprentissage

Nutrition, exercice et soins médicaux

Protection contre les blessures

Environnement physique sain

Ressources financières suffisantes

Relations avec les parents

Expériences avec d’autres adultes

Expériences avec d’autres enfants


Attachement durablet

Développement du sentiment de compétence

Communautés favorables aux familles

Protection contre les abus


Milieu familial stimulant

Services de garde et d’éducation préscolaire de qualité

Écoles primaires bien préparées


 


Les parents et autres membres de la famille ont un impact considérable sur le développement du sentiment d’identité et d’estime de soi durant l’adolescence. Dans les foyers où les parents offrent de l’affection, du respect, des défis, des occasions de succès de même que la liberté de faire des choix à l’intérieur de limites clairement définies, les enfants et les adolescents développent des sentiments positifs de confiance en soi. La recherche suggère également que les jeunes obtiennent de meilleurs résultats à l’école lorsque leurs parents attachent de la valeur à l’éducation en plus de participer et de s’intéresser à leurs études.

Les enfants qui ont des relations positives avec les membres de leur famille sont plus susceptibles d’avoir de bonnes relations avec leurs pairs et d’autres adultes à l’adolescence.

Les membres de la famille sont une source d’information et des modèles de comportement importants pour les jeunes qui vivent les changements liés à la puberté et qui prennent des décisions importantes sur la sexualité de même que sur la consommation d’alcool et l’usage du tabac et d’autres drogues. . C'est également le cas quand les deux parents n'habitent pas ensemble. Des études ont indiqué que le soutien parental du père qui n'habite pas le foyer familial, par exemple, est lié à des résultats positifs chez l'enfant et ce, pour de nombreux aspects. La recherche a révélé que ce n'est pas la quantité de temps que le père hors du foyer passe avec ses enfants qui compte, mais plutôt la qualité des interactions qu'il a avec eux (342).

Le tableau ci-dessous donne une liste de facteurs qui ont une influence sur le sain développement de l’enfant pendant la transition à l’adolescence.

Le titre de chaque colonne indique un résultat positif souhaitable pour l'enfant.

Sous chaque titre, nous avons indiqué les facteurs déterminants de ce résultat.

En cliquant sur un facteur souligné, une liste de stratégies que les familles peuvent mettre en œuvre pour promouvoir un résultat escompté s'affichera.

Pour retourner ay tableau, il faut fermer la nouvelle fenêtre.


Consolidation du sentiment d’identité

Bonnes habiletés sociales

Volonté d’apprendre et de participer à la vie de l’école

Capacité de faire des choix santé

Capacité d’adaptation

Milieu familial aimant

Soutien des personnes significatives

Cadres de vie et d’ap-prentissage favorables au développement

Médias

Milieu familial aimant

Soutien des personnes significatives

Cadres de vie et d’ap-prentissage favorables au développement

Médias

Milieu familial aimant

Soutien des personnes significatives

Cadres de vie et d’ap-prentissage favorables au développement

Médias

Milieu familial aimant

Modèles de comportement et soutien des pairs

Cadres de vie et d’ap-prentissage favorables au développement

Médias

Milieu familial aimant

Soutien des personnes significatives

Cadres de vie et d’ap-prentissage favorables au développement

 


Les jeunes qui font une transition réussie à l'âge adulte y parviennent de différentes façons :

  • de l’école au milieu de travail ;
  • du milieu familial à la fondation de leur propre famille ;
  • des soins donnés par d’autres à la prise en charge de leur santé et bien-être personnel ;
  • de membres responsables d’une unité familiale à des membres responsables à part entière de la communauté.

La famille joue un rôle clé pour aider les jeunes à composer avec tous ces changements.

Les membres de la famille influencent les choix d’éducation et de carrière et peuvent offrir le soutien dont les jeunes ont besoin pour rester à l’école. Les jeunes qui abandonnent tôt l’école ont tendance à venir de familles qui n’accordent pas d’importance à l’obtention du diplôme d’études secondaires ou de familles aux prises avec des problèmes.

Une grande partie du civisme et beaucoup des aptitudes à la vie quotidienne nécessaires pour quitter le milieu familial sont acquises et renforcées dans la famille. La famille influence également les choix de style de vie. Par exemple, les jeunes dont les parents fument sont plus susceptibles de fumer.

Le tableau ci-dessous donne une liste de facteurs qui ont une influence sur le développement positif des jeunes à la veille de passer à l’âge adulte.

Le titre de chaque colonne indique un résultat positif souhaitable pour l'enfant.

Sous chaque titre, nous avons indiqué les facteurs déterminants de ce résultat.

En cliquant sur un facteur souligné, une liste de stratégies que les familles peuvent mettre en œuvre pour promouvoir un résultat escompté s'affichera.

Pour retourner ay tableau, il faut fermer la nouvelle fenêtre.

Préparation à la vie professionnelle

Préparation aux relations amoureuses et à la vie familiale

Préparation à la vie communautaire

Préparation à la prise en charge de la santé et du bien-être personnel

Niveau de scolarité

Possibilités de travailler et d’acquérir des aptitudes liées au travail

Possibilités d’emploi accessibles

Possibilités de surmonter les désavantages menant à l’abandon précoce des études

Possibilités de développement et de consolidation du sentiment d’identité

Possibilités d’établir des relations positives

Socialisation des sexes et des rôles

Possibilités de surmonter les circonstances qui créent des difficultés dans les relations


Possibilités de faire une contribution valable

Possibilités d’acquérir des aptitudes à la vie quotidienne, d’apprendre à respecter les autres et de devenir un bon citoyen

 


Capacité d’autonomie

Influence et soutien social des personnes significatives

Milieux d’apprentissage, de vie et de travail positifs

Médias





Haut ·  Imprimé  ·  Plan du Site  ·  Accueil