Grandir en santé au Canada
Guide pour le développement positif des enfants
Première transition

Un bon départ !

Pour avoir un bon départ dans la vie, le bébé doit...



Avoir une bonne santé physique

Les mères en santé qui reçoivent du soutien et de bons soins prénataux donnent généralement naissance à des bébés en santé. Les nouveau-nés qui pèsent plus de 2 500 grammes ont moins de problèmes de santé que les bébés de plus petit poids. À un an, le bébé bien nourri et protégé du danger peut ramper ou faire quelques pas et manipuler de petits objets. Sa vision est alors aussi bonne que celle d'un adolescent.

Créer des liens d'attachement durables avec les parents et autres adultes responsables

Le bébé développe une relation d'attachement continue avec le parent ou une personne de confiance qui répond à ses besoins de confort, de stimulation et d'amour. Le bébé qui crée des liens d'attachement significatifs a plus de chance de développer un sentiment de confiance, de construire son estime de soi et d'avoir de bonnes relations avec les autres plus tard dans la vie.

Développer sa sensibilité et le contrôle de ses émotions

La sécurité, le confort et la routine sont à la base de l'acquisition du contrôle des émotions. Le fait d'apaiser un bébé renforce les circuits de son cerveau qui l'aident à se calmer.

Se préparer à parler et à apprendre

Les bébés parlent peu durant leur première année, mais ils écoutent beaucoup ! À l'âge d'un an, ils ont déjà fait un grand pas dans le développement de leurs habiletés de langage de base. La stimulation et les premières expériences contribuent à la création de chaînes neuroniques dans le cerveau, lesquelles permettent à l'enfant d'acquérir de nouvelles connaissances et de comprendre ce qui est bien et ce qui est mal.



Modeler le fonctionnement du cerveau dès le tout jeune âge

Saviez-vous que le fait de dorloter un bébé favorise le développement de son cerveau?

La plupart des parents veulent cajoler leur bébé, en prendre soin et le stimuler. Les progrès en neurologie ont d'ailleurs confirmé ce que nous avons toujours cru. En plus de faire sourire les bébés, les caresses et les stimulations contribuent au développement de leur cerveau en liant les neurones à des circuits qui contrôlent le développement physique, affectif et intellectuel pour les années à venir. La négligence ou le mauvais traitement d'un enfant au cours de sa première année de vie a l'effet contraire. Chez les enfants qui reçoivent peu de soins ou de stimulations dans les premières années de leur vie, l'anxiété et la peur sont présentes dans le développement du cerveau et deviennent plus tard sources d'agressivité et de manque de contrôle des émotions. Cette découverte fondamentale a des conséquences majeures pour les parents et les décideurs. Aider les bébés à commencer leur vie du bon pied est l'affaire de tous.



Cinq facteurs clés déterminent si l'enfant aura ou non un bon départ :

Qu'est-ce qui contribue à un bon départ dans la vie?

Une grossesse saine

En plus de recevoir du soutien affectif, les femmes enceintes doivent avoir une bonne alimentation et se reposer suffisamment et ne doivent pas être victimes de mauvais traitement ou subir de stress excessif. L'usage du tabac et la consommation d'alcool et de drogues durant la grossesse peuvent mettre la santé du bébé en danger. Les soins prénataux sont également importants. Le gain de poids et l'état général de santé de la future mère doivent être surveillés de près et on doit rapidement s'occuper de toute complication.

Une bonne alimentation

À un an, les bébés bien nourris auront plus que doublé leur poids de naissance. Bien que les préparations pour nourrissons (qu'on appelle aussi lait maternisé) fournissent les éléments nutritifs dont les bébés ont besoin, l'allaitement maternel demeure le meilleur choix, tant pour la mère que pour l'enfant, puisqu'il crée un lien entre la mère et son bébé. De plus, le lait maternel protège le bébé contre certaines maladies infantiles et fournit l'équilibre nutritionnel qui répond aux exigences du développement rapide du cerveau.

L'attitude positive des parents et des personnes qui s'occupent du bébé

Avec le temps, les parents qui participent activement à la vie de leur enfant comprennent les signaux de leur bébé. Ils savent comment lui offrir confort, sécurité et stimulation, favorisant ainsi un attachement durable entre eux et l'enfant. En plus d'être le fondement des relations avec les autres, cet attachement est à la base de la capacité de l'enfant à s'apaiser et à développer la confiance, l'estime de soi et l'autodiscipline. Il influence l'acquisition du langage et le développement cognitif et donne à l'enfant la confiance requise pour explorer le monde qui l'entoure. On sait aussi qu'une relation d'attachement continue réduit l'anxiété et contribue au développement neurologique, ce qui permet au cerveau de capter de nouveaux sons et images.

À la naissance, le cerveau du bébé comporte les circuits de base qui rendent possible les battements du coeur, la respiration par les poumons, l'enregistrement des stimuli de l'environnement et la réaction au toucher et aux autres stimulations. Les personnes qui s'occupent de l'enfant répondent à ces réactions et leur façon de stimuler l'enfant aide le cerveau à bien se développer. Cette étape conduit à l'apparition des capacités motrices et linguistiques. Les parents attentionnés qui tiennent leur bébé dans leurs bras, qui lui chantent des chansons, qui jouent avec lui, qui lui parlent et lui racontent des histoires lui fournissent ainsi la stimulation dont il a besoin pour bien se développer. À titre d'exemple, des études ont démontré que l'étendue du vocabulaire des tout-petits est grandement liée au fait qu'on leur ait parlé beaucoup ou peu quand ils étaient bébés ou d'âge préscolaire.

Il est plus difficile pour les parents déprimés ou aux prises avec des problèmes affectifs ou familiaux de s'attacher à leur bébé ou d'être en harmonie avec ses besoins. Il est plus facile d'être le parent d'un bébé content et détendu que d'un bébé qui a des coliques, qui est anxieux ou irritable. Toutefois, plus le tempérament de l'enfant est difficile, plus il est crucial pour les parents et les personnes qui s'occupent de lui de répondre à ses besoins avec chaleur et sensibilité. Cette façon de faire aidera le bébé difficile à devenir un enfant bien adapté.

Un environnement sécuritaire

Les bébés ont besoin d'un environnement sain et sécuritaire. Les bébés sont très sensibles aux produits toxiques, puisque leurs organes ne sont pas encore tout à fait développés. Pour éviter les blessures, il faut surveiller les bébés en tout temps. Les personnes qui s'occupent d'eux doivent s'assurer que les jouets et les objets auxquels les bébés ont accès sont convenables et sécuritaires.

Le dépistage et le traitement rapides des problèmes de développement

Les bébés doivent subir une série d'examens de santé réguliers. Quelques aspects de l'état de santé, comme certains problèmes de vision, ne peuvent être corrigés que s'ils sont rapidement détectés.



L'inné et l'acquis : un travail d'équipe

Les progrès de la science ont permis de s'écarter du vieux débat entourant le rôle de la nature par rapport à celui des soins donnés à l'enfant. Nous savons aujourd'hui qu'ils agissent ensemble sur le développement du cerveau. Dans l'utérus, c'est la nature qui joue le rôle principal, quoique les soins de la mère (son alimentation par exemple) jouent un important rôle de soutien. Après la naissance, on assiste à une explosion de l'activité neurale. C'est alors les soins donnés à l'enfant et les stimulations qu'il reçoit orientent largement le processus - c'est-à-dire la vue, les sons, les odeurs, les goûts et les touchers qu'expérimente l'enfant dans le monde qui l'entoure. Nous savons maintenant que la stimulation des premières années a un effet bienfaiteur à long terme sur l'intelligence, l'équilibre émotionnel et la capacité d'adaptation de l'enfant. Si on ne fournit pas à l'enfant les conditions dont il a besoin pour commencer sa vie du bon pied, le développement du cerveau pourrait en être affecté.



Favoriser un bon départ pour les enfants !

Tout le monde a intérêt à veiller à ce que les bébés reçoivent l'amour et la stimulation dont ils ont besoin pour devenir des citoyens impliqués. En travaillant ensemble, les familles, les communautés, les entreprises et les gouvernements donnent aux bébés les meilleures chances possible de partir du bon pied.



Que peut faire la famille?

Que peut faire la communauté?

Que peut faire le milieu de travail?

Que peut faire le gouvernement?

Cette fiche de renseignements a été préparée par le Groupe de travail sur la promotion et la prévention de la Sparrow Lake Alliance et le Groupe de travail sur le financement stratégique de la Funders Alliance for Children, Youth and Families, dans le cadre du travail de conception d'un guide pour le développement positif des enfants au Canada. The Alder Group en a assuré la rédaction, la traduction et la production. Pour plus d'information, veuillez consulter le site Web du projet à l'adresse http://childdev.web.net.