Grandir en santé au Canada
Guide pour le développement positif des enfants
Troisième transition



La puberté, l'influence des pairs et la formation de l'identité

Pour bien réussir son entrée dans l'adolescence, l'enfant doit...



Consolidation du sentiment d'identité

Les jeunes dont le sentiment d'identité est solide et intégré ont une bonne estime de soi -- ils ont conscience d'avoir de la valeur et d'être appréciés. Ils éprouvent un sentiment d'appartenance face à leur culture et à leur communauté. Ils s'adaptent bien aux changements physiques et sexuels de la puberté et prennent de plus en plus conscience de leur autonomie et de leur pouvoir personnel.

Posséder de bonnes habiletés sociales

L'enfant qui entre dans l'adolescence élargit ses relations avec les membres de sa famille, ses pairs et la communauté. Les ados qui possèdent de bonnes habiletés sociales sont capables d'exprimer leurs idées et leurs sentiments. Ils arrivent à régler les conflits dans le calme, sans recourir à l'agressivité ou à un comportement antisocial. Ils sont capables de protéger leurs intérêts et se montrent sensibles aux besoins des autres.



Vouloir apprendre et participer à la vie de l'école

Les jeunes qui prennent leurs études au sérieux sont motivés à participer à la vie de leur école et savent comment apprendre. Ils ont beaucoup d'occasions de développer leur esprit de discipline ainsi que les habiletés intellectuelles et les aptitudes à la vie quotidienne dont ils ont besoin pour bien réussir la transition à l'adolescence.

Apprendre à faire des choix santé

À la préadolescence et dans les premières années de l'adolescence, les jeunes font diverses expériences et prennent d'importantes décisions concernant la sexualité et la consommation d'alcool, de tabac et d'autres drogues. Les ados qui ont des valeurs personnelles solides et qui sont capables de résister à la pression de leurs pairs et de la société sont mieux préparés à faire des choix santé.

Développer sa capacité d'adaptation

Les ados qui savent s'adapter développent une résilience, une sorte de ressort psychologique, qui les aide à bien réagir face à l'adversité. Les jeunes qui possèdent cette faculté d'adaptation ont les habiletés nécessaires pour régler leurs problèmes et gérer leur stress, et envisagent leur avenir avec optimisme.



Qui suis-je?

Comme à toutes les autres étapes du développement de l'enfant, les expériences passées comptent pour beaucoup dans le bon déroulement de la transition vers l'adolescence. Mais d'autres facteurs, comme le sexe, le milieu culturel et les changements physiques, psychologiques et sexuels qui accompagnent la puberté, ont aussi une grande influence. Un enfant qui acquiert de la maturité plus vite ou plus tard que ses camarades risque de ne pas se sentir à l'aise avec ses pairs. L'adolescent qui grandit dans une famille d'immigrants, de réfugiés ou d'autochtones vivra peut-être une crise d'identité provoquée par la rupture avec ses traditions culturelles. Les filles ont plus tendance que les garçons à manquer d'estime de soi et à montrer des signes de détresse psychologique. Les garçons, eux, ont plus tendance que les filles à devenir agressifs physiquement, à abandonner leurs études ou à se faire expulser de l'école.



Mis à part le sexe et le milieu culturel, d'autres facteurs ont un grand rôle à jouer pour assurer une saine transition à l'adolescence :

 

Le milieu familial

Le soutien, l'intérêt et l'implication des parents sont particulièrement importants pour les enfants d'âge scolaire. Dans une famille aimante qui enseigne le respect, encourage le dépassement de soi, offre des occasions de réussir et donne la liberté de faire des choix à l'intérieur de limites clairement définies, l'enfant a toutes les chances de développer le sens des responsabilités et le sentiment de sa valeur personnelle.

Le soutien de personnes significatives

Une enseignante, un adolescent plus âgé, un adulte en position d'autorité (entraîneur, chef scout ou guide, instructeur), un guide spirituel, une personne âgée ou un adulte du milieu de travail ou du syndicat peuvent avoir une influence positive sur le processus d'épanouissement personnel du jeune. Des membres de la parenté, comme un oncle, une tante ou l'un des grands-parents, peuvent jouer le même rôle. La relation continue de soutien qui s'établit entre un enfant et un adulte bienveillant ou un pair plus âgé est souvent appelée « mentorat » ou encadrement.

Le soutien de l'école et de la communauté

L'adolescent réagit mieux à une école et à une communauté qui ont des attentes élevées mais réalistes à son égard et qui lui donnent des occasions réelles de participer aux décisions et aux activités qui le concernent.

Les médias

Les médias représentent un puissant véhicule de transmission de la culture, des connaissances et des valeurs. Leur influence sur les enfants -- tant positive que négative -- augmente à mesure qu'ils grandissent. Les jeunes doivent apprendre à mieux connaître les médias afin de développer un esprit critique face aux messages et aux images qu'ils véhiculent, en particulier ceux qui idéalisent la violence, des formes corporelles irréalistes, les stéréotypes, la discrimination, l'usage du tabac, la consommation d'alcool et de drogues ainsi que les comportements sexuels à risque.



Comment aider les enfants à devenir des adolescents qui ont confiance en eux

En travaillant ensemble, les familles, les jeunes, les écoles, les communautés, les entreprises et les gouvernements donnent aux enfants les meilleures chances de réussir leur entrée dans l'adolescence.



Que peut faire la famille?

Que peut faire l'école?

Que peut faire la communauté?

Que peut faire le milieu de travail?

Que peut faire le gouvernement?

L'engagement social et le sain développement de l'enfant

L'engagement social désigne la relation d'un enfant avec les autres membres de sa famille, ses pairs, les membres de la communauté, les établissements de son milieu et l'ensemble de la communauté, et la place qu'il occupe auprès d'eux. Pour que l'enfant et l'adolescent puissent se développer sainement, il est important qu'ils développent avec toutes ces personnes et ces groupes une relation continue de soutien. La qualité des relations que l'enfant établit avec ses pairs, ses enseignants et les membres de sa communauté prend de plus en plus d'importance à mesure qu'il progresse vers l'adolescence. Les recherches démontrent que le fait d'aider les enfants à développer des attitudes prosociales, comme la résolution des problèmes dans leurs relations interpersonnelles à l'école et dans un cadre communautaire, en fait des personnes mieux outillées pour réagir au stress et bien s'entendre avec les autres.



Cette fiche de renseignements a été préparée par le Groupe de travail sur la promotion et la prévention de la Sparrow Lake Alliance et le Groupe de travail sur le financement stratégique de la Funders Alliance for Children, Youth and Families, dans le cadre du travail de conception d'un guide pour le développement positif des enfants au Canada. The Alder Group en a assuré la rédaction, la traduction et la production. Pour plus d'information, veuillez consulter le site Web du projet à l'adresse http://childdev.web.net.